Brocantes et photos

Brocantes et photos

histoire de Barjols

Welcome! The eleventh century, depended on Barjols Castrum Pontevès. In the early fourteenth century castle Barjols became residence of the Counts of Provence. Jacques Duez provost Barjols and tutor to the children of the Count of Provence became pope under the name John XXII. In 1321 Robert, Count of Provence makes Barjols chief town of the Bailiwick. In 1322 the Comte de Provence, establishes justice royal Barjols. The wars of religion Barjols bruised from 1560 to 1590. Since 1560 the band reformed army led by Lord Mauvanes descend de Castellane, burning churches on their way. A Barjols, they burned the church, pillaged and murdered seven canons who wanted to oppose them. "Paye Paye Barjols Barjols" became the battle cry of the Catholics against Protestants. In 1562, after four days of siege, again the church was looted and burned, 600 people were killed, thrown from the high priests of castles and relics of St Marcel were burned in a square. In 1590, again Protestants attacked the city: 500 people were murdered, despite the ECU 30 000 paid by the city. In 1602 Henry IV ordered the restitution of this sum to the city. In 1799, a manufacturer of saltpetre wanting to kill himself sat on a powder keg and set it on fire. The explosion destroyed eight houses, thirteen people were killed and twelve seriously injured. Following the coup of December 2, 1851 Martin Ferdinand said Bidouré resistant Republican 19 years, wanted to join insurgents in Tourtour. He was arrested carrying a message. He was shot on site, ill, returned to him, he drags himself among peasants. Denounced it is recaptured, then executes it with more attention than before. What is still saying today that Bidouré was shot twice. In the nineteenth century became the capital Barjols Leather, with 24 mills, 19 tanneries in Tan. Three paper mills, a laundry, a fulling mill and maps are also installed in the village with 3250 inhabitants while. The remains found in Dir district renovated. The last tannery founded in 1660 filed for bankruptcy in 1983. Barjols then heads to the SMIs and SMEs, crafts and art and became one of the most common entrepreneurial Var.   




Welcome!Au Xle siècle, Barjols dépendait du Castrum de Pontevès.
Au début du XIVe siècle le château de Barjols devint résidence des comtes de Provence. Jacques Dueze prévôt de Barjols et précepteur des enfants du comte de Provence devient pape sous le nom de Jean XXII.
En 1321 Robert, Comte de Provence érige Barjols en chef-lieu de bailliage.
En 1322 le Comte de Provence, instaure la justice royale à Barjols.

Les guerres de religion meurtrirent Barjols de 1560 à 1590.
Dès 1560 des bandes de calvinistes armés conduites par le seigneur Mauvans, descendent de Castellane, incendiant les églises sur leur passage. A Barjols, ils brûlèrent l'église, la pillèrent et massacrèrent sept chanoines qui voulaient s'opposer à eux.
"Paye Barjols Paye Barjols" devint le cri de guerre des catholiques contre les protestants.
En 1562, après quatre jours de siège, à nouveau l'église fut pillée et brûlée, 600 personnes furent tuées, des prêtres jetés du haut du Castellas et les reliques de St Marcel furent brûlées sur une place.
En 1590, de nouveau  les protestants attaquent la ville : 500 habitants furent égorgés, malgré les 30 000 écus payés par la ville.
En 1602 Henri IV ordonna la restitution de cette somme à la ville.

En 1799, un fabricant de salpêtre voulant se suicider s'assit sur un baril de poudre et y mit le feu. L'explosion détruisit huit maisons, treize personnes furent tuées et douze grièvement blessées.

A la suite du coup d'état du 2 décembre 1851 Martin Ferdinand dit Bidouré, résistant républicain de 19 ans, voulut rejoindre les insurgés à Tourtour. Il est arrêté, porteur d'un message. On le fusille sur place, mal; Revenu à lui, il se traîne chez des paysans. Dénoncé il est capturé de nouveau, on l'exécute alors avec plus d'attention que la première fois. Ce qui fait dire encore de nos jours que Bidouré a été fusillé deux fois.

Au XIXe siècle Barjols devint capitale du Cuir, avec 24 tanneries et 19 moulins à Tan. Trois papeteries, une blanchisserie, un moulin à foulon et une fabrique de cartes sont également installés dans le village qui compte alors 3250 habitants.
Les vestiges se trouvent au quartier du Réal rénové. La dernière tannerie fondée en 1660 dépose son bilan en 1983. Barjols se dirige alors vers les PMI et les PME, l'artisanat et l'art et devient une des communes les plus entreprenantes du Var.



28/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres